Warning: Use of undefined constant ‘ENABLE_CACHE’ - assumed '‘ENABLE_CACHE’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/12/d608119711/htdocs/predicta_voyance/wp-config.php on line 84

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/12/d608119711/htdocs/predicta_voyance/wp-config.php:84) in /homepages/12/d608119711/htdocs/predicta_voyance/wp-content/themes/PV_11_14/functions.php on line 9
QU'EST-CE QUE LA VOYANCE · Predicta Voyance

QU’EST-CE QUE LA VOYANCE

19 mai 2015

La voyance est une facultĂ© que tout le monde possède au fond de soi sans vraiment le savoir. Son fonctionnement est un peu comparable Ă  celui de la mĂ©moire. Certaines personnes ont une excellente mĂ©moire lorsque d’autres oublient tout en 5 minutes.

Pour tant tout le monde dans sa vie, a dĂ©jĂ  eu des intuitions, des pressentiments ou des rĂŞves prĂ©monitoires. Rien n’est plus normal car cela fait partie de l’homme au mĂŞme titre que l’odorat par exemple. On pense que cela est magique ou en rapport avec une mystique spĂ©ciale alors que cela n’a rien d’extraordinaire puisque que cela est complètement normal ou physiologique.

En revanche pour pratiquer la voyance, il faut aimer les autres et avoir le sens du Don. D’abord parce que pour fonctionner, le voyant doit se couper de ses prĂ©occupations personnelles. Il doit ĂŞtre capable de se brancher complètement sur un consultant. Il doit pouvoir l’Ă©couter, le conseiller objectivement, le rĂ©conforter

Éventuellement pour lui permettre de mieux vivre. Bref, le voyant doit avoir du coeur et aimer son consultant sinon ses propos resteront dĂ©nudĂ©s de tous sentiments et n’auront aucune portĂ©e rĂ©elle.

 

La voyance faite dans les règles de l’art et dans les règles du coeur est positive pour celui qui la reçoit. Le voyant donne de lui-mĂŞme pour aider l’autre. LĂ  on peut parler de don dans le sens  » don de soi » mais ce que je veux dire c’est que la facultĂ© psychique de la voyance n’est pas rĂ©servĂ© Ă  une Ă©lite, elle est une donnĂ©e physiologique accessible Ă  tous que certains ont Ă  un niveau plus dĂ©veloppĂ© que d’autres.

Par commodités de langage on parle de don de voyance exactement comme on parle de dons dans la musique ou dans le chant.

 

LES FORMES DE VOYANCE

 

La voyance peut se vivre de plusieurs façons car il existe plusieurs sortes de voyance. En fait le terme voyance est un terme générique qui regroupe plusieurs falcultés extra-sensorielles.

 

La première c’est LA CLAIRVOYANCE. C’est de la contraction de ce terme qu’est issu le mot VOYANCE CLAIRVOYANCE signifie  » voir clair »,  » voir au delà ». La clairvoyance est un prolongement  » subtil  » du sens de la vue qui lorsqu’il fonctionne donne accès Ă  des visions, des images ou des clichĂ©s. Les informations captĂ©s sont ici reçues sous forme visuelle.

 

Ensuite nous trouvons L’INTUITION. Qui n’a pas dĂ©jĂ  eu des intuitions fortes voire Ă©tonnante qui si elles ne sont pas suivies donnent lieu Ă  de gros pĂ©pins? Cette facultĂ© est très rĂ©pandu car elle est Ă  l’homme ce que l’instict est aux animaux. En fait c’est un peu la mĂŞme chose et il semblerait que l’intuition soit un prolongement de l’odorat. Dans la tradition populaire, ne dit-on pas  » Avoir du nez » pour signifier prĂ©ssentir.

 

Le sens de l’ouĂŻe donne lieu Ă  un prolongement subtil qui est la CLAIRAUDIENCE. Il est Ă  l’ouĂŻe ce que la clairvoyance est Ă  la vue. Au lieu de voir des images subtiles, il s’agira ici de sons, de bruits voire de paroles.

 

On pourrait Ă©galement parler du clair toucher, prolongement du sens tactile, qui permet de ressentir et de capter des informations sur un objet en le manipulant..

 

LA VOYANCE, c’est tout cela Ă  la fois. On aurait pu allonger la liste avec d’autres modes de ressent mais Ă  terme, ils finissent par recouper les premiers citĂ©s. D’une façon gĂ©nĂ©rale, la voyance est un ressenti très fort, qui permet de situer une personne (ou une problĂ©matique, ou un objet ) dans sa vie, dans son prĂ©sent, et de pronostiquer l’avenir de façon parfois très prĂ©cise et très surprenante.

 

ET LA MÉDIUMNITÉ ?

 

Souvent on parle de mĂ©diumnitĂ© quand on parle de voyance. Le terme est apparu au X1X siècle avec le dĂ©veloppement du spiritisme. Le mĂ©dium dĂ©signant celui qui se relie et qui se met en contact avec l’esprit.

Comme le terme l’indique, ĂŞtre mĂ©dium signifie  » ĂŞtre canal « . Certains dissocient totalement la voyance et la mĂ©diumnitĂ©. Je crois qu’en fait ce sont des querelles de clochers liĂ©es au galvaudage du terme voyance car la voyance et la mĂ©diumnitĂ© recourent aux mĂŞmes processus.

 

L’expĂ©rience de voyance

 

Concrètement, comment cela se passe t-il ? Imaginons que nous soyons tous des postes de tĂ©lĂ©vision. La facultĂ© de voyance qui sommeille en chacun de nous est l’antenne de cette tĂ©lĂ©vision. Certains ont une antenne parabolique gĂ©ante lorsque d’autres au contraire ne sont mĂŞme pas au courant qu’ils en possèdent une. L’expĂ©rience de voyance consiste Ă  se brancher sur une frĂ©quence prĂ©cise et Ă  recevoir les diffĂ©rentes Ă©missions. Les talents du voyant

sont sa capacitĂ© Ă  se brancher facilement et sa capacitĂ© Ă   » traiter  » les messages reçus….

 

La rĂ©ception se fait en fonction du voyant. Chaque voyant fonctionne diffĂ©remment. Certains reçoivent des images, des clichĂ©s, ce sont ces fameux flashes qui fascinent tant les profanes en mal de sensations. D’autres ont des informations auditives, ce sont les caliraudients qui se sentent en contact avec une entitĂ© particulière: leur ange gardien ou leur guide spirituel par exemple. Mais d’une façon gĂ©nĂ©rale, les rĂ©ceptions se font de toutes les manières possibles. On pourrait ajouter aussi les pressentiments, les ressentis qui ne sont ni vraiment auditifs, ni vraiment visuels et qui relèvent d’avantage de l’intuition. Cette dernière est un peu le liant de la consultation…..

 

Le bon voyant est le professionnel qui arrive Ă  se caler sur la bonne longueur d’onde et Ă  faire passer au consultant le ressenti, les impressions qu’il capte. La voyance est un principe passif qui nĂ©cessite une certaine maĂ®trise de soi. D’abord, pour ne pas capter n’importe quoi, n’importe comment, le voyant se doit de toujours ĂŞtre très centrĂ©, très Ă©quilibrĂ©. Il doit avoir confiance en lui, en ses capacitĂ©s et ĂŞtre en face d’un consultant qui lui permettra de s’inspirer….

Car finalement, la voyance n’est rien d’autre qu’une inspiration, mais une inspiration ciblĂ©e, sur une photo, sur un consultant ou sur un objet. Un voyant doit ĂŞtre stable dans sa vie Ă  tous les niveaux afin de faciliter cet Ă©tat d’ouverture, cet Ă©tat de rĂ©ceptivitĂ©. S’il a trop de prĂ©occupations personnelles, il ne sera pas très efficace. C’est d’ailleurs pour cela que bien souvent, les vrais voyants ont recours Ă  une forme de spiritualitĂ©. Celle-ci leur permet en effet de dĂ©gager une foi, de pratiquer des exercices particuliers et personnels comme la mĂ©ditation ou la prière, ce qui les aide dans cette dĂ©marche de centrage et de rĂ©ceptivitĂ©…

LES SUPPORTS DE LA VOYANCE

 

On parle souvent de voyance directe et de voyance indirecte. Quelle est la diffĂ©rence?? Elle tient de l’Ă©lĂ©ment dĂ©clencheur de la voyance

 

En fait, la voyance est d’abord une affaire d’inspiration. C’est un moment de profond lâcher-prise au cours duquel la conscience du voyant bascule dans un Ă©tat de profondeur et de rĂ©ceptivitĂ© qui va lui permettre de recevoir des informations sur le sujet Ă©tudiĂ©.

 

Si dès le dĂ©part, le voyant est très inspirĂ©, sa conscience basculera très facilement dans la rĂ©ceptivitĂ© attendue. A ce moment lĂ , l’expĂ©rience de voyance dĂ©butera et les premiers Ă©lĂ©ments d’informations arriveront sans que le voyant n’ait autre chose Ă  faire que de se brancher sur son sujet. C’est ce qu’on peut qualifier de voyance directe.

 

Mais comme la voyance est loin de fonctionner comme l’interrupteur d’une lumière, parfois on se  » branche » moins facilement, et pour peu que pour une raison x ou y, le sujet de l’Ă©tude doit peu  » inspirant » pour le voyant, il n’y a qu’un pas Ă  franchir pour arriver Ă  la panne sèche. Il est donc parfois utile de faire appel Ă  un Ă©lĂ©ment extĂ©rieur qui lui permettra de dĂ©coller plus facilement. C’est ce qu’on appelle un support. A ce moment, lĂ  la voyance peut ĂŞtre qualifiĂ©e d’indirecte.

 

Le principe d’un support est qu’il est constituĂ© d’un ensemble de symboles, de couleurs, de signes et d’archĂ©types qui sont utilisĂ©s pour reflĂ©ter le sujet de l’Ă©tude ou le consultant. Dès lors, le voyant qui se doit de maĂ®triser parfaitement son support, est Ă  mĂŞme de se laisser inspirer non plus directement par le sujet lui mĂŞme mais par le symbolisme archĂ©typal que son support lui fournit et qui fonctionne exactement comme un miroir ou comme un intermĂ©diaire. En fait, le consultant se rĂ©flĂ©chit dans le support et le voyant n’a plus qu’Ă  se laisser portĂ© par ce reflet. La description est un peu schĂ©matique car très souvent, le voyant crĂ©e une synergie avec son support. Ce dernier devient un prolongement du voyant qui fonctionne ensuite comme un  » pont psychique » entre son consultant et lui.

 

L’homme a toujours Ă©tĂ© dĂ©sireux de connaĂ®tre ce que l’avenir lui rĂ©servait. Il a donc naturellement Ă©laborĂ©s des systèmes au cours des âges qui aujourd’hui peuvent ĂŞtre d’excellents supports. En voici quelques uns parmi tant d’autres

L’Astrologie

Les cartes

Le tarot

Les runes

La numérologie

La boule de Cristal

Les taches d’encre

Les pierres etc…

Forum le renard Magique